Cours et Activités

Voici les activités et les cours étudiés en classe.
Pour voir (puis pour imprimer si besoin) une activité, cliquer simplement dessus.

Thème 2: Le Corps humain et la Santé

Cliquez pour agrandir l'image
page d'acceuil
Parcours 1 : Le monde microbien et notre organisme


Chapitre "L'organisme et les maladies infectieuses"


A- Les défenses immunitaires rapides

ACTIVITE : S'exprimer sous la forme d'un schéma explicatif pour décrire l'inflammation
Ce que l'on sait déjà: Des micro-organismes pathogènes peuvent entrainer des infections. Notre corps est capable de lutter contre ces micro-organisme grâce à son système immunitaire.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment l'organisme réagit-il face à une infection ?

Vidéo de l'activité
Correction de l'activité

animation sur les défenses immunitaires

Ressources:
Observer les organes du système immunitaire
Légender les cellules sanguines
Diaporama n°1


Lors de l'infection, des cellules particulières interviennent dans les réactions immunitaires (pour lutter contre les microorganismes) : les leucocytes.
Les phagocytes neutralisent et détruisent tous les micro-organismes sans distinction : c'est la phagocytose
C'est une réaction de défense locale et immédiate.




B- Les défenses immunitaires lentes

ACTIVITE : Analyser des expériences pour expliquer le mode d'action de molécules de défense
Ce que l'on sait déjà : Lors d'une infection, des cellules, les leucocytes, interviennent pour combattre les microorganismes. En SPC, j'ai vu qu'une molécule est un regroupement de plusieurs atomes. Une cellule est un regroupement de plusieurs molécules.
Ce que l'on cherche à résoudre: Existe-t-il d'autres structures que nos leucocytes pour nous protéger?

Vidéo de l'activité
Correction de l'activité

Ressources:
Réaliser une expérience virtuelle sur les défenses immunitaires spécifiques
Une vidéo sur l'action des LB, (4min37 à 7min45)
Un diaporama sur l'action de LB.


Notre organisme fabrique des molécules de défense: les anticorps (=Ac).
Une personne est dite séropositive pour un microbe précis lorsque son sang contient des anticorps pour ce microbe, car elle a été en contact avec celui-ci.
Notre organisme reconnaît les molécules différentes des siennes : ce sont des antigènes.
Les anticorps fabriqués sont spécifiques des antigènes présents : ils se fixent sur les antigènes pour les neutraliser.
Leur intervention facilite le travail des phagocytes qui englobent les complexes Ac-Ag.
Ce sont certains leucocytes, les lymphocytes B qui reconnaissent l'antigène, se multiplient dans les ganglions lymphatiques (qui gonflent) et fabriquent des anticorps.





C- Nos défenses immunitaires et la vaccination

ACTIVITE : Argumenter sur l'intérêt de la vaccination
Ce que l'on sait déjà : La vaccination est un moyen utilisé pour stimuler le système immunitaire et protéger le corps de certaines infections.
Ce que l'on cherche à résoudre Comment fonctionne la vaccination et quels sont les enjeux?

Vaccination: Vrai ou Faux?

Ressources:
Observer une animation sur le mode d'action d'un lymphocyte B
Réaliser une expérience virtuelle sur les protections de l'organisme
La vaccination: Vrai ou Faux?
Le calendrier des vaccinations


Lors d'un deuxième contact avec l'antigène, la réaction est plus rapide et plus intense grâce à la présence de lymphocytes "mémoire " dans le sang, on parle de mémoire immunitaire.
La vaccination est un traitement préventif (= avant la maladie) pour éviter l'infection.
Elle consiste à mettre l'organisme en contact avec des microorganismes rendus inoffensifs.
L'organisme répond à cette introduction d'antigènes par une sécrétion d'anticorps et en fabriquant des LB mémoires pour assurer une défense efficace lors d'un contact futur.
Les rappels de vaccination sont nécessaires pour maintenir la mémoire immunitaire.





D- Nos défenses immunitaires et le VIH

ACTIVITE : Avoir un esprit critique sur le VIH

Ce que l'on sait déjà : Notre système immunitaire et des pratiques médicales (vaccination) nous permettent de survivre généralement aux infections.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment le VIH cause-t-il le SIDA et comment s'en protéger?

Correction de l'activité
Diaporama n°2

Ressources:
Le SIDA et le VIH
Meurt-on encore du SIDA?
SIDA et vaccin
Paroles d'élèves pour le Sidaction
Les préservatifs

Le SIDA (Syndrôme de l'ImmunoDéficience Acquise) est une maladie mortelle qui perturbe le système immunitaire : le virus du SIDA pénètre dans des lymphocytes, s'y multiple et les détruit.
Le système immunitaire ne fonctionnant plus, des maladies opportunistes se développent et achèvent le malade.
Aucun symptôme du SIDA n'est ressenti pendant un certain temps (1 à 12 ans) et pourtant la personne contaminée peut transmettre le virus.
Pour connaître son état, il faut donc réaliser un test de séropositivité après un comportement à risque (relations sexuelles sans préservatif, usage de seringues ou d'aiguilles non stériles…).


Pour voir l'expérience sur le mode de transmission du VIH, cliquer ici.
*Une IST, ce n'est pas... un Insecte Super Teigneux, ni l'Idylle de la Scie et du Thon, ni un Inimitable Sumo en Tutu, non,non,non!
Brochure d'informations sur les IST.



Diaporama BILAN sur le Chapitre
Vidéo récapitulant les connaissances
Le jeu LeucoWar pour tuer des bactéries!



Thème 2: Le corps humain et la Santé

Cliquez pour agrandir l'image
page d'acceuil
Parcours 2 : Diversité

Rappels de 4eme

Chapitre "Origine de la diversité génétique des individus"

A- Nos chromosomes et nos informations génétiques

ACTIVITE : S'exprimer avec un schéma afin de comprendre l'expression des chromosomes
Ce que l'on sait déjà : Les chromosomes contiennent les informations héréditaires. Dans le film « La famille Bélier », deux parents malentendants mettent au monde un fils malentendant et une fille entendante.
Ce que l'on cherche à résoudre :Comment s'expriment les informations sur les chromosomes, transmises par les parents ?

Ressources:
Expériences sur les gènes de nos chromosomes.
Exemples de gènes sur nos chromosomes.
Animation "Les versions du gène groupe sanguin".
Animation "Les versions du gène groupe sanguin et du gène rhésus".
Animation "Les versions du gène responsable de la mucoviscidose".
La répartition des informations héréditaires sur nos chromosomes.

Les informations portées par les chromosomes (ou ADN) sont appelées gènes.
Les gènes déterminent donc les caractères héréditaires.
Un gène présent sur un chromosome est aussi présent sur l'autre chromosome de la paire (= 2 fois le même gène/paire de chromosomes) et il occupe la même position.
Pour un gène (=une information précise), la molécule d'ADN peut présenter des différences qu'on appelle allèles.

SCHEMA " UNE PAIRE DE CHROMOSOMES "
Correction du schéma





B- L'information génétique au cours de la division cellulaire

ACTIVITE : Mettre en œuvre une modélisation pour expliquer la répartition des chromosomes au cours de la division cellulaire
Ce que l'on sait déjà : Toutes les cellules-filles, après une division, ont le même matériel chromosomique (= le même ADN) que leur cellule-mère.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment se répartissent les informations héréditaires au cours de la division cellulaire ?

Vidéo de l'activité
Vidéo pour réaliser le schéma de la division cellulaire

Ressources:
- Logiciel Information génétique et multiplication cellulaire.
- Logiciel Génétique à téléchatger.
- Vidéo d'une division cellulaire.
- Vidéo Manipuler des maquettes
- Animation sur la division cellulaire (les légendes ne sont pas à savoir).


La cellule-œuf a le même matériel chromosomique que toutes les cellules qui en sont issues.
Les divisions (= mitoses) des cellules de l'organisme permettent la stabilité génétique d'un individu (= stabilité du caryotype à 46 chromosomes).


Schéma de la division cellulaire version élèves et version corrigée


C- L'information génétique dans les cellules reproductrices

ACTIVITE : Coopérer pour expliquer la répartition du matériel chromosomique dans les cellules reproductrices
Ce que l'on sait déjà : Chaque individu provient de la fusion d'un spermatozoïde (contenant les informations héréditaires du père) et d'un ovule (contenant les informations héréditaires de la mère).
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment se répartissent les informations héréditaires au cours de la formation des cellules reproductrices?

Vidéo de l'activité

Ressources:
Schéma niveau 1, niveau 2 et niveau 3
Caryotype de cellules reproductrices .
Vidéo sur la formation des cellules reproductrices.
Animation sur la formation des cellules reproductrices.

Le caryotype d'une cellule reproductrice montre qu'elle ne possède qu'un chromosome par paire, soit 23 en tout au lieu de 46.
La cellule-mère des cellules reproductrices subit donc une division particulière (=méiose) :
au début de cette division, les chromosomes de chaque paire sont séparés.
Lors de la fécondation, chaque cellule reproductrice apporte la moitié des chromosomes et donc des allèles du futur individu.
Comme chaque cellule reproductrice est génétiquement unique, chaque cellule-œuf et donc chaque individu sera aussi génétiquement unique.

Schémas de " la division des cellules reproductrices " et de " la formation de cellules reproductrices différentes "


VIDEO BILAN PARCOURS DIVERSITE
VIDEO correction exercice 7p.254






PARCOURS AVENIR:
Vidéo sur le métier de Laborantin
Fiche métier n°2




Thème 2: Le Corps humain et la Santé

Cliquez pour agrandir l'image
page d'acceuil
Parcours 3 : EXPOSES SVT


Chapitre "Quelques perturbations du système nerveux et leurs effets sur la santé "

Cette partie se présente sous forme d'une démarche de projet que les élèves effectuent en groupes.
Présentation du projet

Adresses internet utiles pour réaliser le dossier.

Les quatre dossiers pour réaliser les exposés sont téléchargeables:
- Le manque de sommeil
- L'exposition au bruit
- L'alcool et le cannabis
- Le tabac

Grilles d'évaluation des exposés écrit et oral


A- Le manque de sommeil

Exposé 1 : Mettre en relation le sommeil et les performances du système nerveux
Ce que l'on sait déjà :aujourd'hui, les adolescents dorment en moyenne 50 minutes de moins par jour que ceux qui vivaient dans les années 1990
Ce que l'on cherche à résoudre :Comment le manque de sommeil modifie-t-il l'activité nerveuse?

La qualité et la quantité de sommeil ont des conséquences sur le travail intellectuel et sur les performances physiques.
Avoir une activité physique, respecter des horaires d'endormissement réguliers et éviter de consulter des écrans avant de s'endormir contribue à la qualité du sommeil.


B- L'exposition au bruit

Exposé 2 : Réaliser une affiche d'informations sur les risques d'une surexposition au bruit
Ce que l'on sait déjà :En 2015, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a annoncé que plus d'1,1 milliard de jeunes dans le monde risquaient des pertes auditives dues à de mauvaises habitudes d'écoutes.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment le bruit peut-il modifier l'audition ?

Plus le niveau sonore d'un bruit est important, plus sa durée d'écoute doit être brève.
Une exposition à un niveau sonore trop élevépeut endommager l'oreille de façon irréversible et entrainer une perte d'audition.
Réduire le volume du casque, s'éloigner des enceintes lors d'un concert et mettre des bouchons auditifs permet de réduire les risques de lésions de l'oreille et donc de perte d'audition.


C- L'alcool et le cannabis

Exposé 3 : Expliquer les effets de l'alcool et du cannabis sur le système nerveux
Ce que l'on sait déjà :la consommation d'alcool est légale mais sa vente est interdite au mineur, pourtant 17% des élèves de 3e ont déjà été ivres au moins deux fois. Et tandis que le cannabis est une drogue illicite en France, 28% des élèves de 3e en ont quand même déjà fumé.
Ce que l'on cherche à résoudre : Pourquoi entend-on dire que l'alcool et le cannabis sont déconseillés pour la santé?

L'alcool et le cannabis contiennent des substances psychoactives qui ont des effets multiples sur le système nerveux: ces substances modifient l'action des neurotransmetteurs.
Il peut s'installer une dépendance à l'alcool ou au cannabis.
L'alcool et le cannabis augmentent les tisques d'être impliqué dans un accident de la route. En cas de consommation excessive, l'alcool augmente les risques d'agressivité et de perte de conscience.
Le cannabis peut être à l'origine de troubles mentaux et de décrochages scolaires.


D- Le tabac

Exposé 4 : Proposer des mesures pour lutter contre le tabagisme chez les jeunes
Ce que l'on sait déjà :En France, un tiers des 15 à 85 ans fume, mais plus de 59 % des fumeurs hommes ou femmes déclarent avoir envie d'arrêter de fumer. L'espérance de vie d'un fumeur est augmentée de 9 ans si l'arrêt du tabac survient à 40 ans et de 6 ans si l'arrêt du tabac s'effectue à 50 ans ; elle est de 3 ans si cet arrêt survient à 60 ans.
Ce que l'on cherche à résoudre :Pourquoi les fumeurs n'arrêtent-ils pas tous de fumer?

La substance psychoactive contenue dans le tabac est la nicotine. Elle contribue au plaisir de fumer et provoque rapidement une dépendance.
La dépendance est d'autant plus importante que l'on a commencé à fumer jeune.
La consommation régulière de tabac est responsable d'une très forte mortalité, notamment due à des cancers du poumon.



Chapitre "Le fonctionnement des appareils reproducteurs et sexualité"


Adresses internet utiles pour réaliser le dossier.

Les quatre dossiers pour réaliser les exposés sont téléchargeables:
- Le contrôle hormonal des appareils reproducteurs
- La contraception hormonale
- Les méthodes de PMA
- Un comportement sexuel responsable

Grilles d'évaluation des exposés écrit et oral


A- Le contrôle hormonal des appareils reproducteurs

Exposé 5: Décrire le contrôle hormonal des appareils reproducteurs
ACTIVITE maison : action des hormones
Fiche méthodologique de l'activité maison et ses logiciels.
Ce que l'on sait déjà : A la puberté, les appareils reproducteurs se mettent à fonctionner et des caractères sexuels secondaires apparaissent.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment le fonctionnement et le développement de ces organes sont-ils déclenchés ?
Pour faire l'animation " la communication hormonale" : Cliquer ici.


La puberté est déclenchée par l'augmentation progressive de substances transportées par le sang et qui agissent sur le fonctionnement d'organes-cibles: ce sont des hormones.
Des hormones produites par une glande du cerveau déclenchent le développement et l'activité des testicules ou des ovaires. (Voir une expérience sur le rôle des hormones du cerveau)
Les testicules et les ovaires produisent à leur tour des hormones (œstrogènes et testostérone) qui déclenchent l'apparition des caractères sexuels secondaires.


Pour voir le schéma bilan Cliquer ici.





B- La contraception hormonale

Exposé 6 : Caractériser la contraception hormonale féminine
Ce que l'on sait déjà : Les hormones sont des messagers chimiques. Certaines déclenchent la puberté.
Ce que l'on cherche à résoudre: Comment la contraception hormonale peut-elle empêcher une grossesse ?


Naturellement les ovaires produisent des hormones dont la quantité varie au cours du temps : des oestrogènes et de la progestérone.
Ce sont ces variations qui déterminent l'état de la muqueuse de l'utérus : par exemple une diminution de ces hormones déclenche les règles.
La pilule contient des hormones dont le taux ne varie pas, cela bloque les cycles féminins et empêche donc l'ovulation.
C'est un moyen de contraception efficace et très utilisé.

C- Les méthodes de PMA

Exposé 7 : Expliquer oralement à quelqu'un sans connaissance scientifique quelles sont ces techniques
Ce que l'on sait déjà : Certains couples ne parviennent pas à avoir d'enfant. Il existe des Pratiques Médicales Assistées (=PMA) afin de les aider.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment certaines techniques médicales permettent-elles d'aider des couples à avoir des enfants ?

Certains couples ont des difficultés à mettre en route une grossesse.
Ils sont dits infertiles.
Un couple infertile peut avoir recours à l'assistance médicale à la procréation (PMA), c'est à dire l'ensemble de techniques médicales destinées à l'aider à avoir un enfant.
Selon si l'infertilité vient de l'homme, de la femme ou des deux partenaires, les techniques de PMA peuvent être l'insémination artificielle, la fécondation in vitro ou la micro-injection intra-cytoplasmique (ICSI).


D- Un comportement sexuel responsable

Exposé 8: Argumenter sur ce qu'est une sexualité responsable
Ce que l'on sait déjà : Au cours de la vie, les relations aux autres évoluent et des questions liées à la sexualité émergent.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment fonder ses choix de comportements vis à vis de sa sexualité?

La sexualité c'est l'ensemble des relations au corps de l'autre.
La sexualité responsable, c'est:
- Avoir le consentement de l'autre,
- Respecter l'autre,
- Respecter les orientations sexuelles de chacun (les discréminations sont punies par la loi) - Utiliser un contraceptif pour éviter les grossesses non désirées (préservatif, pilule, dispositif intra-utérin...)
- Se protéger et protéger son partenaire des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) par la vaccination (hépatite B, papillomavirus), par le préservatif, par un dépistage.











Créez votre premier site webDernière mise à jour : mercredi 20 octobre 2021