Cours et Activités

Voici les activités et les cours étudiés en classe.
Pour voir (puis pour imprimer si besoin) une activité, cliquer simplement dessus.

Thème 2 :Le Vivant et son Evolution

Cliquez pour agrandir l'image
page d'acceuil
Parcours 1 : Nutrition


Chapitre "Micro-organismes et nutrition"

A-Associations des végétaux avec des champignons

Täche complexe : Mettre en évidence l'intérêt des mycorhizes dans la nutrition d'une plante et d'un champignon
Ce que l'on sait déjà :les plantes s'approvisionnent en eau et sels minéraux grâce à leurs racines. Dans 90% des cas, des végétaux verts et des champignons s'associent pour faciliter la nutrition.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment une association entre des végétaux verts et des champignons peut- elle améliorer leur croissance ?
La plupart des plantes vivent en association avec des champignons.
Les portions de racines associées aux filaments de champignons sont nommées "mycorhizes".
Les champignons prélèvent dans le sol de la matière minérale qu'ils transfèrent à la plante.
En retour la plante leur transfère une partie de sa matière organique.

Documents complémentaires :
Vidéos: Mycorhize: une structure mixte (CODE GAMS) et Les rôles d'une mycorhize (CODE 86DS)
Animation: Construire un schéma fonctionnel (CODE B4QY)



B- Associations des animaux avec des micro-organismes

Activité 1: Associer la digestion animale à l'action de micro-organismes dans l'appareil digestif
Ce que l'on sait déjà : l'appareil digestif de nombreux animaux contient des micro-organismes qui participent à la digestion des aliments. Celui de l'Homme en contient cent mille milliards, soit 10 fois plus que le nombre de ses cellules !
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment une association entre des animaux et des micro-organismes peut- elle améliorer leur croissance ?
Logiciel expériences Souris.
Doc expériences Souris.

De nombreux animaux (Vaches, Hoazin huppé, Termites..) sont incapables de digérer par eux mêmes les aliments qu'ils ingèrent.
Ce sont les micro-organismes qu'ils hébergent dans leur tube digestif qui les digèrent à leur place.
Les micro-organismes, en retour, vivent dans un environnement riche en nourriture!
C'est une symbiose.



Thème 2 :Le Vivant et son Evolution

Cliquez pour agrandir l'image
page d'acceuil
Parcours 2 : Reproduction


Chapitre "Dynamique des populations"

A- L'influence des ressources alimentaires sur la reproduction

Activité 3 : Mettre en relation conditions de milieu de vie et reproduction sexuée
Ce que l'on sait déjà :l'organisme de chaque être vivant fonctionne grâce à l'énergie provenant de la respiration et de l'alimentation réalisées dans le milieu.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment les ressources alimentaires du milieu influencent-elles la reproduction sexuée des êtres vivants ?
Dossier.

Les ressources alimentaires influencent le devenir des individus issus de la reproduction.
En effet, en présence d'une importante quantité de nourriture, on observe généralement:
- une augmentation du nombre de jeunes issus de la reproduction sexuée.
- une meilleure survie des jeunes.

Matériel en classe :
Autre modèle:



B-L'influence des facteurs de l'environnement sur la reproduction

Activité 4 : Evaluer quelques effets des facteurs environnementaux sur la reproduction sexuée en termes de bénéfices ou déficits pour les populations
Ce que l'on sait déjà :les habitats naturels sont confrontés à la variation des facteurs environnementaux (température, humidité…) au cours du temps et aux aménagements de l'Homme.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment ces modifications de l'environnement influencent-elles la reproduction sexuée des êtres vivants?
Dossier.

Des facteurs physiques, comme la température, peuvent avoir une influence sur le nombre d'oeufs parvenant à l'éclosion.
Des facteurs chimiques, comme la présence de polluants, peuvent avoir une influence sur le nombre d'oeufs pondus puis parvenant à l'éclosion, et sur la survie des jeunes.

Matériel en classe :
Autre modèle:



C- L'influence des autres espèces sur la reproduction d'une autre

Expliquer l'impact d'autres espèces sur les descendants d'une autre.
Ce que l'on sait déjà :un écosystème abrite de nombreux êtres vivants. Ils établissent entre eux des relations alimentaires, de favorisation, de compétition.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment la présence d'autres espèces influencent-elles la reproduction sexuée des êtres vivants ?
Dossier.

Les soins apportés par les parents aux oeufs et aux petits augmentent leur survie (protection contre les prédateurs).
Généralement les espèces qui font peu d'oeufs ou de petits en prennent davantage soin que celles qui en font beaucoup.
La disparition ou l'introduction d'une nouvelle espèce dans un écosystème peut provoquer des modifications dans la dynamique des populations présentes.

Matériel en classe :
Autre modèle:





Thème 2 :Le Vivant et son Evolution

Cliquez pour agrandir l'image

page d'acceuil
Parcours 3 : Diversité


Chapitre "Origine de la diversité génétique des individus"

A- Nos chromosomes et nos informations génétiques

Activité 5: Relier l'ADN des chromosomes au support de l'information génétique
Ce que l'on sait déjà : Les chromosomes contiennent les informations héréditaires.
Ce que l'on cherche à résoudre :Comment sont réparties ces informations sur les chromosomes et comment s'expriment-elles?
Animation "Chromosomes et répartition de l'information génétique".
Exemples de gènes sur nos chromosomes.

Les informations portées par les chromosomes (ou ADN) sont appelées gènes.
Les gènes déterminent donc les caractères héréditaires.
Un gène présent sur un chromosome est aussi présent sur l'autre chromosome de la paire (= 2 fois le même gène/paire de chromosomes) et il occupe la même position.
Pour un gène (=une information précise), la molécule d'ADN peut présenter des différences qu'on appelle allèles.

SCHEMA " UNE PAIRE DE CHROMOSOMES "


B- Nos caractères et nos gènes

Tâche complexe : Distinguer le génotype et le phénotype
Ce que l'on sait déjà : Un gène, portion d'ADN, porte une information héréditaire appelée «information génétique» qui détermine un phénotype. Le gène peut exister sous des versions différentes ou «allèles».
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment expliquer l'existence de différents phénotypes à partir de l'information génétique du noyau?

Documents complémentaires:
Animation "Origine des caractères et Variation" (CODE VBX5)
Vidéo "Nous sommes des mutants" (CODE KW02)

Au sein d'une espèce, mais également au sein du monde vivant, la diversité des caractères observés s'explique par la présence de différents allèles d'un même gène.
Cette diversité est augmentée par les mutations, modifications naturelles et rares de l'information génétique.

Bonus :
Publicité sur la non transmissibilité des caractères acquis par le mode de vie
Animation pour créér des mutations sur des mouches.



C- L'information génétique au cours de la division cellulaire

Activité 6: Repérer la répartition du matériel chromosomique dans toutes les cellules du corps
Ce que l'on sait déjà :Chaque chromosome contient des gènes, essentiels à la réalisation des caractères d'un individu. Ils sont tous contenus au départ dans la cellule-œuf.
Mission : Mettre en évidence la stabilité génétique d'un individu.

La cellule-œuf a le même matériel chromosomique que toutes les cellules qui en sont issues.
Les divisions (= mitoses) des cellules de l'organisme permettent la stabilité génétique d'un individu (= stabilité du caryotype à 46 chromosomes).



Activité 7: Expliquer la répartition des chromosomes au cours de la division cellulaire
Ce que l'on sait déjà : Toutes les cellules-filles, après une division, ont le même matériel chromosomique que leur cellule-mère.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment se comportent les chromosomes au cours de la division ?
- Logiciel ordinateur "La répartition de l'information génétique".
- Logiciel tablette "La répartition de l'information génétique".
- Vidéo d'une division cellulaire.
- Animation sur la division cellulaire (les légendes ne sont pas à savoir).


Dans la cellule en début de division, les chromosomes sont visibles et possèdent d'abord une, puis deux molécules d'ADN : c'est la duplication.
En cours de division, les chromosomes se regroupent au milieu de la cellule.
Puis les 2 molécules d'ADN de chaque chromosome se séparent et migrent aux pôles opposés de la cellule.
Ainsi les deux cellules-fille reçoivent le même nombre de chromosomes mais avec une seule molécule d'ADN.
En fait, la cellule-mère réalise une copie de son matériel chromosomique afin que chaque cellule-fille ait le même matériel.
Les 2 molécules d'ADN d'un chromosome sont donc deux copies identiques.
L'information héréditaire se répartit ainsi équitablement entre les deux cellules-fille formées.


Schéma de la division cellulaire version élèves et version corrigée


D- L'information génétique dans les cellules reproductrices

Activité 8: Expliquer la répartition du matériel chromosomique dans les cellules reproductrices
Ce que l'on sait déjà : toutes les cellules issues de la cellule-œuf possèdent 46 chromosomes et la même information génétique. À partir de la puberté, l'être humain fabrique des cellules reproductrices.
Ce que l'on cherche à résoudre : Quelle est la particularité de l'information génétique contenue dans les cellules reproductrices?


Le caryotype d'une cellule reproductrice montre qu'elle ne possède qu'un chromosome par paire, soit 23 en tout au lieu de 46.

Caryotype de cellules reproductrices .
Vidéo sur la formation des cellules reproductrices.
Animation sur la formation des cellules reproductrices(les légendes ne sont pas à savoir).


La cellule-mère des cellules reproductrices subit donc une division particulière (=méiose) :
au début de cette division, les chromosomes de chaque paire sont séparés.

Au cours de sa formation, chaque cellule reproductrice reçoit au hasard un chromosome de chaque paire : les cellules reproductrices produites sont génétiquement différentes.

Schémas de " la division des cellules reproductrices " et de " la formation de cellules reproductrices différentes "




Chapitre "La diversité du vivant à différentes échelles "

A- La diversité génétique des individus

Activité 9: Argumentez sur le fait que nous soyons uniques
Ce que l'on sait déjà : Le processus de la division particulière est à l'origine d'une grande diversité génétique des cellules reproductrices. Celles-ci participent à la formation d'une cellule-œuf qui deviendra un nouvel individu lors de la fécondation.
Ce que l'on cherche à résoudre :En quoi la fécondation contribue-t-elle à la diversité génétique des individus ?
Animation sur l'originalité de chaque être humain.

La cellule-œuf formée reçoit toujours au hasard 23 chromosomes du spermatozoïde (père) et 23 de l'ovule (mère). Les informations (=allèles) qu'elle contient sont donc uniques.

Lors de la division particulière les ovules reçoivent toujours un chromosome X et les spermatozoïdes reçoivent soit X, soit Y.
Puisque la réunion des gamètes se fait au hasard, il naît à peu près autant de filles (50%) que de garçons (50%).

Schémas de la réalisation d'un individu unique et de la probabilité d'être identique à son frère ou sa soeur.



Lors d'un accident au cours de la division particulière, des cellules reproductrices anormales peuvent se former et leur rencontre avec une autre cellule reproductrice aboutira à un individu atteint d'une maladie génétique.

Schéma de la formation de cellules reproductrices anormales responsables de la formation de cellules-oeufs atteintes de trisomie 21.
Document sur la formation d'anomalies chromosomiques





PARCOURS AVENIR:
Vidéo sur le métier de Laborantin
Fiche métier n°2




Thème 2 :Le Vivant et son Evolution

Cliquez pour agrandir l'image
page d'acceuil
Parcours 4 : Parenté entre êtres vivants et Evolution


Chapitre "Parenté entre êtres vivants et Evolution "


A- Parenté des êtres vivants

Présentation et correction de l'activité 3.
Pour télécharger le logiciel " Phylogène " cliquer ici.
Visite virtuelle de la Grande Galerie de l'Evolution.

Activité 10: Argumenter le degré de parenté entre les organismes
Ce que l'on sait déjà : Les espèces vivantes sont définies par l'ensemble de leurs caractères héréditaires. Certains caractères sont partagés par certaines espèces et définissent des liens de parenté.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment établir des relations de parenté entre les espèces?

La classification et l'arbre de parenté indiquent que toutes les espèces sur Terre ont des liens de parenté.
Une nouvelle espèce présente des caractères communs avec les autres ainsi que des caractères nouveaux par rapport à l'espèce antérieure dont elle serait issue.
C'est l'évolution qui permet d'expliquer les liens de parenté entre toutes les espèces.
L'évolution est la transformation des espèces suite à l'apparition de caractères nouveaux.




B- Notre arbre de parenté à nous les Hommes


Activité 11 : Distinguer ce qui relève d'un dicton de ce qui relève de faits scientifiques
Ce que l'on sait déjà : On entend parfois le dicton « l'Homme descend du chimpanzé »
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment démontrer si cette affirmation est exacte ou fausse ?

L'Homme, en tant qu'espèce, est apparu sur Terre en s'inscrivant dans le processus de l'évolution.
L'Homme fait partie du groupe des primates (avec un pouce opposable) et le Chimpanzé est l'espèce actuelle la plus proche parente.
De nombreuses espèces fossiles du genre Homo étaient très proches parentes. Les plus vieux fossiles datent de 2,8 millions d'années.
Le plus vieux fossile de notre espèce (Homo sapiens) est âgé de 200 000 ans.


L'arbre phylogénétique de l'Homme.
Une animation sur l'évolution de l'Homme.



Chapitre "Quelques mécanismes de l'évolution"


C- Les mécanismes de l'évolution


Ce que l'on sait déjà : Au cours du temps, la biodiversité change : c'est le résultat de l'évolution. À l'échelle du temps humain, le phénomène de l'évolution peut être observé au sein des populations d'une même espèce.
Ce que l'on cherche à résoudre : Comment les populations d'une même espèce peuvent-elles évoluer différemment?

Qu'est-ce que l'Evolution?
Document sur les Mimules
Petit film sur Charles Darwin.
Une vidéo sur la naissance d'une nouvelle espèce de pouillot

Au cours des générations, les populations d'êtres vivants évoluent sous l'effet du hasard et de l'environnement.
En effet, le brassage génétique lors de la reproduction sexuée entraîne une transmission aléatoire des allèles de génération en génération. C'est la dérive génétique.
De plus, dans un milieu donné, certains allèles peuvent conférer un avantage.
Les individus porteurs de ces allèles auront donc plus de chances de se reproduire et de transmettre ces allèles à la génération suivante. C'est la sélection naturelle.










Créez votre premier site webDernière mise à jour : lundi 5 novembre 2018